Image collection header

Ernest Chantre Ministère de la Culture - Médiathèque du Patrimoine, Dist. RMN-Grand Palais / Atelier de Nadar
Ernest Chantre
--

Ernest Chantre

Ernest Chantre est considéré comme un spécialiste reconnu de la protohistoire française de la vallée du Rhône. Il est formé par P. Broca et G. de Mortillet.

 

De Lyon à l'Orient : itinéraire d'une collection importante 

 

Il commence à publier ses études sur le Paléolithique dans le Dauphiné, l’Age du bronze, l’Age du fer et sur le lac de Paladru (Isère) en 1866. De 1877 à 1910, il est le sous-directeur du Museum d’Histoire naturelle de Lyon. A partir de 1880, il voyage beaucoup avec son épouse en Asie Mineure, en Arménie et en Anatolie et devient un spécialiste de ces régions. Il pratique alors essentiellement l’anthropologie et, en 1881, il est un des fondateurs de la Société d’anthropologie de Lyon.

En mars et juillet 1882, la majeure partie de ses trouvailles du cimetière de Koban (Ossétie du Nord) arrive au Musée des Antiquités nationales. En novembre suivant, c'est au tour d'une part importante du matériel archéologique provenant de l’ensemble de ses fouilles dans le Caucase qui y entre. L’année suivante, d’autres objets venant de Transcaucasie y sont enregistrés. Grâce à une mission du Ministère de l’Instruction publique et des Beaux-Arts, il réalise deux explorations en Anatolie en 1893 et 1894. Un séjour en Egypte (1898-1899) complète cette mission, il est alors accueilli au sein de l’Institut français du Caire et organise une exploration ethnographique et anthropologique de la vallée du Nil.

 

Homme de terrain et homme de lettres

 

Il enseigne également à la Faculté des sciences (1881-1908), puis à la Faculté des lettres de Lyon (1892-1901). Ses travaux lui apportent une grande renommée dans le monde de l’anthropologie internationale. En 1913, en collaboration avec M. Berthelon, il publie Recherches anthropologiques dans la Berbérie Orientale, Tripolitaine, Tunisie, Algérie. Il est nommé chevalier de la Légion d’honneur pour l’ensemble de sa carrière scientifique. Il a également collaboré à la Commission de topographie des Gaules. 

 

Pour aller plus loin :

- Bibliographie :

DELABORDE F., « Eloge funèbre de M. Ernest Chantre, correspondant de l’Académie », In : Comptes-rendus des séances de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 68e année, n°5, pp. 321-322, 1924.

GRAN-AYMERICH E., Dictionnaire biographique d’archéologie 1798-1945, Paris, CNRS Editions, 2001.

LORRE C., « L’origine de la collection archéologique d’Ernest Chantre au Musée des Antiquités nationales », In : Antiquités nationales, n°30, pp. 163-168, 1998.

 

- Liens :

http://data.bnf.fr/12198207/ernest_chantre/

Autres collections

Media Name: doc_2004_20-2000pix.jpg
3 périodes clés

Objets documentaires

Media Name: panneau-des-chevaux-selection.jpg
10 périodes clés

Grands sites archéologiques