Image collection header

Les grandes figures du musée

Donateurs
Joseph Déchelette Roanne - Musée Joseph Déchelette - Bibliothèque
Joseph Déchelette
Grand donateur

Joseph Déchelette

Issu d’une famille d’industriels du textile, il mène sa carrière scientifique tout en continuant à prendre part aux affaires familiales. Son cousin archiviste, Auguste Chaverondier, l'initie à l'archéologie et ils fouillent ensemble l'oppidum du Crêt Chatelard de 1872 à 1887. Il est considéré comme un des grands noms de la protohistoire française et le fondateur de l'archéologie celtique européenne. Il est le premier à caractériser l'art de cette civilisation.
 

Un spécialiste de la protohistoire

En 1892, il devient conservateur du musée de Roanne. Il est membre actif de la Société éduenne et de La Diana de Montbrison. Il dirige les fouilles de l'oppidum de Bibracte de 1897 à 1901, puis en 1907. Il publie un Manuel d'archéologie préhistorique, celtique et gallo-romaine pour lequel il est récompensé en 1905 par la première médaille du concours des Antiquités de la France, qui lui est décernée par l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres. Il en est élu correspondant en 1911. Son manuel reste une référence pendant des décennies pour les recherches sur la Protohistoire européenne.

Une innovation constante

Il visite de nombreux musées et sites lors de ses voyages et fait de Bibracte une référence obligée pour la protohistoire européenne. Il met en œuvre la méthode comparative en réunissant et organisant les éléments de connaissance acquis dans toute l'Europe. L'influence de J. Déchelette est considérable en France comme à l'étranger.

Une Europe déchirée et la reconnaissance de Déchelette au niveau international

L'équilibre des nations en Europe est profondément modifié par la Première Guerre mondiale. Il s'agit d'un tournant décisif de l'histoire de l'archéologie. Le conflit provoque la mort de J. Déchelette en 1914 et la disparition de nombreuses sociétés savantes. Il avait directement contribué à renforcer et à élargir la coopération scientifique des chercheurs allemands et français. Sa mort suscite une grande émotion nationale et internationale. Il est considéré comme un héros de guerre. 

Il donne ses lettres de noblesse à l'archéologie celtique en France et pense la Protohistoire de la même manière que J. de Morgan la Préhistoire. En 1916, C. Jullian confie à A. Grenier le soin de poursuivre son œuvre. 

Son buste en bronze, réalisé par Benoît-Claude Champion, est inauguré le 23 juin 1920 dans la salle des antiquités gauloises du Musée des Antiquités nationales. 

 

Pour aller plus loin :

Archéologie de la Grande Guerre

Présentation dans le cadre de L'objet du mois

 

Bibliographie :

BRIERE J., MULTON H., OLIVIER L., « Le musée des Antiquités nationales et la Grande Guerre », In : Antiquités nationales, n°45, pp. 145-173, 2014.

GRAN-AYMERICH E., Naissance de l’archéologie moderne 1798-1945, Paris, CNRS Editions, 1998.

GRAN-AYMERICH E., Dictionnaire biographique d’archéologie 1798-1945, Paris, CNRS Editions, 2001.

 

Autres collections

Bandeau collections documentaires
3 périodes clés

Objets documentaires

3 périodes clés qui concernent les archives, la bibliothèque et la photothèque

L'application ArchéoMAN
8 périodes clés

Les collections archéologiques