Auditorium du MAN
visio-conférence

La Vénus du Lespugue révélée

Samedi 12 décembre 2020
Auditorium

Conférence de Nathalie Rouquerol, préhistorienne, diplômée de l'École des hautes études en sciences sociales Ancienne directrice du musée de préhistoire d'Aurignac

La Vénus de Lespugue, sculpture paléolithique mondialement connue, figure au premier plan des œuvres d'art sculptées de l'humanité, exposée de Paris à Tokyo en passant par New York.

Découverte en 1922 par Suzanne et René de Saint-Périer dans la grotte des Rideaux à Lespugue (31), elle n'a cessé d'intriguer, a suscité rapidement le débat, a été interprétée comme une figuration d'une déesse-mère... et a donné lieu à des hypothèses variées dans le contexte de la colonisation.

Si connue, elle a pourtant été oubliée des savants, si petite, elle a peu retenu l'attention des artistes, or, l'étude minutieuse de la Dame de Lespugue montre qu'elle est différente de toutes les autres statuettes de cette même période. Car cette miniature de 14,4 cm recèle une grande histoire, que l'artiste a médité, calculé, traduit en gestes, avec savoirs et techniques de métier d'un maître sculpteur, à l'égal d'un Donatello ou d’un Rodin.

Pour Nathalie Rouquerol, contempler une telle œuvre, c'est aller de surprise en surprise, jusqu'au moment où la clé de l'énigme de cette équivoque figurine surgit avant de devenir une évidence. La conférencière nous montrera les détails jamais vus de cet inclassable objet et livrera sa propre analyse, vingt-cinq mille ans après sa création.

L'ouvrage de Nathalie Rouquerol,  La Vénus de Lespugue est paru aux éditions Locus Solus (juillet 2018)

Télécharger la fiche de la conférence ici

Conférence proposée par la Société des Amis du MAN

Découvrez la conférence en vidéo

 

 

Gratuite pour les adhérents à la SAMAN - 5 € pour les non-adhérents

Adultes Adolescents