L'archéologie comparée

Sur la longueur de la pièce, on a choisi d’évoquer l’écoulement du temps (du Paléolithique au début du Moyen Âge) et la succession des inventions techniques : taille de la pierre, travail de la terre cuite, métallurgie.

Sur la largeur de la pièce, les zones géographiques (Afrique, Asie, Proche Orient, Europe, Amérique) sont présentées en vis-à-vis. Ce parcours permet de souligner les ressemblances ou les différences d’évolution entre les cultures des différentes
régions du monde.

 

La salle d'archéologie comparée est conçue au début du XXe siècle par Henri Hubert et Marcel Mauss qui souhaitent illustrer "l'histoire ethnographique de l'Europe et de l'humanité" fondée sur l'étude du "fait social total" depuis les origines de l'homme jusqu'au tout début du Moyen Âge.


Article co-écrit par Marcel Mauss et Henri Hubert : "L’esquisse d’une théorie de la magie"