Image collection header

Les grandes figures du musée

Donateurs
Jacques Boucher de Crèvecoeur de Perthes MAN
Jacques Boucher de Crèvecoeur de Perthes
Grand donateur

Jacques Boucher de Crèvecoeur de Perthes

Il commence par aider intellectuellement et matériellement son ami Casimir Picard dans ses recherches.
 

Les travaux personnels : entre remise en question et reconnaissance

En 1837, il entame ses propres recherches de terrain en fouillant sous les remparts d'Abbeville. En 1846, il finit de rédiger un énorme volume sous le titre d'Antiquités celtiques et antédiluviennes qu'il envoie à l'Académie des sciences afin d'avoir son approbation, qui ne lui est pas accordée. Malgré cela, l'ouvrage paraît en 1847.

Assurément, il est le premier à donner une description intelligible de la préhistoire de l'humanité. Il veut avant tout voir l'homme derrière l'outil et souligne le lien entre silex taillés et restes d'animaux souvent disparus retrouvés lors de ses fouilles. Ses contemporains lui reprochent d'être brouillon :

- explications géologiques souvent sommaires

- dessins de silex peu visibles

- interprétations fonctionnelles naïves

- théories ambitieuses
 

La reconnaissance

Cependant, Boucher de Perthes est le premier à proposer une réflexion d'ensemble sur la stratigraphie appliquée à l'archéologie. On le présente souvent comme celui qui ose affronter les préjugés disciplinaires de son temps. D'une manière générale, il se bat contre les savants les plus éminents afin de démontrer la véracité de son point de vue concernant l'existence d'une préhistoire de l'humanité.

En 1859, de grands spécialistes anglais et des membres de la Commission de la Geological Society de Londres lui rendent visite à Abbeville et ce déplacement permet la reconnaissance internationale de Boucher de Perthes, même si Charles Darwin conserve une attitude très sceptique. 

Le premier fonds du musée de Saint-Germain-en-Laye, qui vient d'être créé, est constitué des collections offertes par Boucher de Perthes (1867), Lartet et Christy, Frédéric VII de Danemark ainsi que des collections personnelles de Napoléon III.
 

Pour aller plus loin :

- Bibliographie :

GRAN-AYMERICH E., Naissance de l’archéologie moderne 1798-1945, Paris, CNRS Editions, 1998.

GRAN-AYMERICH E., Dictionnaire biographique d’archéologie 1798-1945, Paris, CNRS Editions, 2001.

SCHNAPP A., La conquête du passé. Aux origines de l’archéologie, Paris, Editions Carré, 1998.

 

Autres collections

Media Name: panneau-des-chevaux-selection.jpg
10 périodes clés

Grands sites archéologiques

François 1er - Portrait

Les grandes figures du château