Bagues d’un trésor du IIIe siècle après J.-C.

Bagues d’un trésor du IIIe siècle après J.-C.

Bagues d’un trésor du IIIe siècle après J.-C.

Parcourir les CollectionsLa Gaule romaineThe roman Gaul
Partager
Origine et date: 
IIIe siècle après J.-C.
Nizy-le-Comte
Artiste(s): 

Les deux bagues acquises en 2014 sont typiques des nouvelles formes, décors et techniques qui se développent dans le domaine de la joaillerie dès la fin du IIe siècle après J.-C. et surtout au IIIe siècle, dans l’empire romain.

Les bijoux deviennent en général plus massifs, spectaculaires, voire clinquants. Ils s’ornent plus souvent que par le passé de pierres de couleur, et de décors ajourés procurant des effets d’ombre et de lumière.

Les bagues de Nizy-le-Comte ont une monture massive en argent, dont les épaules s’élargissent en triangle, d’un type très à la mode en Gaule entre 230 et 260. Un décor de peltes (boucliers) et de branches et rinceaux végétaux, très ajouré, obtenu par percement du métal à froid, de l’extérieur vers l’intérieur, allège les épaules de leur anneau, et créée un effet de dentelle. Cette technique nouvelle, dite de l’opus interrasile, n’est pas héritée, comme la plupart des techniques de mise en forme et de décor employées en joaillerie romaine, des époques antérieures. C’est une création d’époque romaine, également utilisée sur des médaillons, des bracelets, des boucles d’oreille, des fibules, des boucles de ceinture, le plus souvent en or.

 

Pour en savoir plus, consultez la  Présentation dans le cadre de L'objet du mois

 

Retrouvez l'objet dans la revue Archéologia, n° 540 - février 2016