La tombe à char de « La Gorge-Meillet »

L'exposition de la tombe


La première exposition importante de la tombe a lieu à l'exposition Universelle de 1878 au Trocadéro. Le mobilier est alors présenté de façon à reproduire l'apparence de la tombe. La sépulture inférieure et une partie des pièces restaurées y sont exposées.

En 1879, le musée d'archéologie nationale acquiert la tombe et souhaite la présenter reconstituée. Une vitrine spéciale est donc construite sur le modèle de celle de l'Exposition Universelle pour présenter les deux sépultures superposées.

Abel Maître restaure alors le mobilier dont le casque jusqu'alors écrasé. Des divergences d'interprétation sur certaines pièces apparaissent : un manche de fouet pour Fourdrignier, semble être la pointe du casque pour Abel Maître ou une pendeloque pour cheval selon Counhaye (le doyen des fouilleurs de sépultures champenoises).

 

Cette présentation restera en place jusqu'à l'ordre de la Direction des Musées nationaux en 1939 de mettre en sécurité les collections à Chambord. En 2003, suite à la rénovation de la présentation des collections gauloises, la décision est prise de ne pas réitérer la reconstitution au vu des données de fouille approximatives.

 

 

 

La découverte de la tombe et la redécouverte de la tombe

Retour à la notice de présentation