Des Gaulois à Alexandrie

Des Gaulois à Alexandrie

 

Plaques funéraires peintes provenant d’Alexandrie

 

La récente restauration de trois plaques peintes provenant d’Alexandrie a permis de leur redonner un éclat et une lisibilité perdue depuis le début du XXe siècle. C’est donc l’occasion de présenter exceptionnellement ces oeuvres méconnues, conservées en réserve en raison de leur fragilité.

 

 

Daninos Pacha, un archéologue égyptien, a vendu quatre «stèles» au musée d’Archéologie nationale le 15 octobre 1887.

De passage à Paris, il avait écrit au directeur du MAN, qu’il possédait des objets susceptibles de l’intéresser car ils «représent[aient] paraît-il des soldats gaulois, morts à Alexandrie, dans la légion ptolémaïque».

En effet, trois stèles comportent encore une inscription peinte en rouge, parfois très effacée, donnant la provenance ethnique du défunt représenté : « ΓΑΛΑΘΣ »*(1) . Des Galates.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Galates, Celtes originaires de la Gaule cisalpine, avaient pris la route des Balkans puis avaient migré en Asie mineure en 279 avant notre ère à l’invitation du roi de Bithynie en manque de mercenaires.

Bien qu’installés ensuite dans l’actuelle région d’Ankara, des milliers d’entre eux offrirent encore leurs services aux souverains hellénistiques.

Mais c’est vraisemblablement sous Ptolémée IV Philopator que les Galates furent de manière constante engagés dans l’armée lagide en tant que mercenaires et installés en tant que colons militaires en Égypte.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La tombe des Mercenaires

En savoir plus

 

D’humbles témoignages de la peinture antique

En savoir plus

 

 

* Note
1 - Daninos Pacha avait déjà l’année précédente vendu des stèles de même provenance au musée du Louvre. Certaines représentaient aussi
des « Gaulois », qualifiés de « KELTOS » ou de « GALATHS » : Ma 3636, Ma 3637, Ma 3642, Ma 3645.