Toutes les actualités

Un pavement de Masséot

Arabesque aux armes du roi de France Henri II

Un pavement de Masséot

Un pavement de Masséot

Château de la renaissance (Ecouen) - Pavement de la Galerie Est, Masséot Abaquesne, 1549-1551, faïence.
Publié le 23 Juin 2017
Du 5 juillet au 4 septembre 2017

Présentation dans la chapelle du château

Accès libre

Le musée national de la Renaissance au château d’Écouen a quarante ans !

 

Le musée d’Archéologie nationale – domaine national de Saint-Germain-en-Laye célèbre cet anniversaire à ses côtés.

Plusieurs musées et monuments nationaux – partenaires de longue date – sont associés à cet anniversaire et présentent temporairement des oeuvres du musée national de la Renaissance afin de relayer en plusieurs endroits ce moment festif.


Le module de pavement en carreaux de faïence aux armes de France et aux croissants d’Henri II, présenté temporairement dans la chapelle du château de Saint-Germain-en-Laye, est une commande de 1549 d’Anne de Montmorency, connétable de François Ier et d’Henri II, au faïencier rouennais Masséot Abaquesne.

Destiné à son château d’Écouen (Val-d’Oise), plus précisément à la galerie de l’aile orientale, il constitue leur troisième collaboration, après la réalisation d’un premier pavement pour la Galerie de Psyché et d’une série de panneaux historiés illustrant les Héros Romains en 1542.

Le contexte de ce nouveau pavement est éminemment politique : il s’agit alors pour Anne de Montmorency de faire allusion à l’avènement d’Henri II en 1547 et à son propre retour à la cour de France, après la disgrâce qu’il connut en 1541. Le connétable entrevoit désormais de recevoir le roi et Catherine de Médicis à Écouen et fait réaliser un pavement où se mêlent ses propres armoiries et emblèmes, ceux de son épouse Madeleine de Savoie et ceux du roi et de la reine, célébrant par la même occasion sa fidèle amitié avec ce dernier.
 

Plus d'informations sur le pavement de Masséot