Jean-Baptiste Auguste Philippe Dieudonné Verchère de Reffye

Jean-Baptiste Auguste Philippe Dieudonné Verchère de Reffye

Jean-Baptiste Auguste Philippe Dieudonné Verchère de Reffye

Les grandes figures du musée
Partager
Origine et date: 
1821 - Strasbourg / 1880 - Versailles
Officier d’artillerie, polytechnicien et inventeur français.
Artiste(s): 

Un officier de Napoléon III

 

Auguste Verchère de Reffye assiste dès la fin des années 1850 l’Empereur dans ses travaux historiques et archéologiques. Il est fait officier d’ordonnance du souverain le 22 août 1862. Il travaille avec Napoléon III sur tous les détails matériels qui découlent de sa passion pour l’archéologie. Il s’intéresse particulièrement aux travaux d’archéologie expérimentale portant sur des armes antiques et des machines de guerre romaines.

 

L'archéologie expérimentale et sa contribution au Musée

 

Il réalise dès le début des années 1860 quatre modèles de catapultes et d’onagres. C’est en septembre 1866 que les machines arrivent au musée de Saint-Germain-en-Laye. Sa contribution à l’organisation du Musée des Antiquités celtiques et gallo-romaines est décisive. Il est membre et secrétaire de la Commission consultative pour l’organisation du musée. Il conçoit d’ailleurs un véritable projet scientifique pour l'établissement qui est présenté comme un centre de recherche et un haut lieu d’instruction. Voici comment Verchère de Reffye le décrit :

« Le Musée de St-Germain sera destiné à rassembler les documents de l’histoire des races qui se sont succédées sur le territoire de la Gaule depuis les temps les plus reculés jusqu’au règne de Charlemagne ».

Ce projet prend fin en septembre 1870 à cause de la guerre franco-prussienne et la chute de l’empire. Par la suite, il arrête toute activité archéologique et dirige l’atelier de construction de l’artillerie de Tarbes jusqu’à sa mort. Il a également contribué aux travaux de la Commission de topographie des Gaules. 

 

Pour aller plus loin :

- Bibliographie :

BOULET F., Leçon d’histoire de France : Saint-Germain-en-Laye, des antiquités nationales à une ville internationale, Paris, Les Presses Franciliennes, 2006.