La salle de bal

Le Roi danse !

 

Comme pour son château de Fontainebleau, François Ier a voulu que sa nouvelle résidence de Saint-Germain-en-Laye abrite une grande salle de bal. Louis XIV en fit une « salle des Comédies » où jouèrent Lully et Molière.

 

François Ier meurt en 1547 sans voir achevé le nouveau château dont il a lancé la construction en 1539. C'est son fils, Henri II, qui mène les travaux à leur terme. Il inaugure la « Salle de bal » voulue par le feu roi le 19 mai 1549, à l'occasion du grand banquet donné pour le baptême de son second enfant, Louis. Cette vaste salle de plus de 500 m2 se trouve dans l'aile ouest, au 1er étage, entre le donjon et la chapelle. Ses voûtes d'ogives sont décorées de fleurs de lis. Cette salle a connu différentes affectations au cours des siècles, qui ont modifié son aspect. Elle a fait l'objet de travaux de restauration, au XIXe siècle puis dans les années 1980, qui ont permis de restituer son caractère d'origine et ses murs de pierre et de brique. On peut également admirer sa cheminée monumentale, créée au XIXe siècle, qu'orne un motif en pierre où figure la salamandre, emblème de François Ier.

 

Un théâtre pour le Roi-Soleil

Passionné de théâtre, d'opéra et de ballet, Louis XIV transforme la salle de bal en « Salle des comédies » dans les années 1660. Équipée d’une formidable machinerie, d'une vaste scène et d'un amphithéâtre en bois, cette salle de spectacle est considérée comme la plus grande du royaume. Le Roi-Soleil ayant vécu essentiellement à Saint-Germain-en-Laye de 1660 jusqu'à son départ pour Versailles en 1682, elle devient un haut lieu de la création artistique durant cette période. Plus de 140 représentations en tout genre y sont données, dont beaucoup de « premières ». Lully et Molière y connaissent leurs heures de gloire. En 1666, Louis XIV, danseur émérite, se produit lui-même sur scène dans le Ballet des muses.

 

 

Le dieu de la guerre clôt la scène

Après le départ de la cour pour Versailles, la salle des Comédies n'accueille plus qu'épisodiquement bals et spectacles. En 1809, Napoléon Ier fonde une école impériale de cavalerie au château. Le lieu où résonnèrent les vers de Racine ou Corneille retentit du tintement des sabres des élèves officiers, qui se pressent dans ce que l'on nomme désormais la salle de Mars. Par la suite, le château devient un pénitencier militaire sous Louis-Philippe. C'est Napoléon III qui permettra à la salle de bal de retrouver de son lustre en décidant de créer un musée d'archéologie à Saint-Germain. Elle abrite aujourd'hui les collections d'archéologie comparée.

 

Légendes des illustrations


1. Photo de la salle de bal (collections d'Archéologie des cinq continents)
La construction de la salle de bal débuta sous François Ier. Située entre le donjon et la chapelle, c'est la plus grande pièce du château. Elle mesure 500 m2.


2. Ballet des Muses dansé devant le Roy à St Germain en Laye en 1666 -  Lully, Jean-Baptiste (1632-1687) - Compositeur
Louis XIV transforma la salle de bal en lieu de spectacle. Pendant la vingtaine d'années où il séjourna principalement à Saint-Germain (1660-1682), plus de 140 représentations y furent données.