La "Dame à la capuche"

La "Dame à la capuche"

La "Dame à la capuche"

Parcourir les Collections
Partager
Matière et technique: 
Ivoire de mammouth
Origine et date: 
Grotte du Pape, (Brassempouy, Landes)
Vers 21 000 ans avant J.-C.
Artiste(s): 

Dimensions :

3,65 cm

La « Dame à la capuche » ou « Dame de Brassempouy » est la plus célèbre et la plus émouvante des œuvres d’art préhistoriques car elle nous apporte l’image la plus réelle et la plus vivante de la femme paléolithique.

Les techniques d’élaboration de cette statuette sont très complexes et lui confèrent de grandes qualités plastiques : l’incision pour le quadrillage et les traits du visage, la perforation pour la pupille des yeux, le raclage et le polissage pour le modelé du visage.

Ce « premier visage humain » , sculpté dans le noyau d’une défense de mammouth, est tout à fait frappant. Il est de forme subtriangulaire et bien équilibré. Le front, les sourcils, le nez et le menton sont en relief. On n’aperçoit des yeux que la pupille, en particulier celle de droite.

Les Vénus de la Préhistoire
La figuration de ce visage est tout à fait exceptionnel. Cette tête ne semble pas être un portrait individualisé, mais plutôt une image symbolique de la femme.

Les représentations féminines sont bien plus nombreuses que celles des hommes. En effet, plusieurs dizaines de statuettes féminines, appelées Vénus, ont été retrouvées dans toute l’Europe. Les artistes les ont sculptées dans de la pierre ou dans de l’ivoire, entre 25 000 et 20 000 avant J.-C.

Ces femmes sont toutes figurées nues, alors que le climat de cette époque devait obliger chacun à être chaudement vêtu. Ces représentations sont soit longilignes, soit bien en chair. Les détails des visages sont exceptionnellement représentés, mais aucune ne possède de bouche. Des éléments de parure ou de vêtement ornent parfois la vénus. Les jambes peuvent être réduites à un appendice qui laisse penser que certaines de ces statuettes étaient peut-être destinées à être fichées dans le sol. Des grottes conservent dans leur roche des gravures de profils féminins. Des sculptures sur des bas-reliefs et des gravures témoignent aussi de cette symbolique féminine. La femme n’est parfois évoquée que par son triangle pubien, avec à sa base, la vulve.

Les Vénus de la grotte du Pape au MAN
La coiffure retombe de part et d‘autre du cou, sans toutefois atteindre le niveau des épaules. Huit autres statuettes, entières ou fragmentées, ont été aussi mises au jour dans la grotte du pape. Toutes sont conservées au Musée des Antiquités nationales et font partie de la célèbre collection Piette.