Toutes les actualités

Jōmon. Un Néolithique à l’envers ?

Conférence

Jōmon. Un Néolithique à l’envers ?

Jōmon. Un Néolithique à l’envers ?

Figurine Dogu / Jomon
Publié le 09 Octobre 2019
Samedi 12 octobre à 10h30

Auditorium du musée

Conférence de Laurent Nespoulous

Jomon

Bien que l’archéologie planétaire soit désormais en mesure de nuancer l’inéluctabilité de la marche des sociétés préhistoriques vers un mode de fonctionnement agraire, c’est à dire néolithique, l’image d’une trajectoire bien nette, constituée à la fois de sédentarité, de production de poterie et d’agriculture, demeure largement prédominante quand on évoque les systèmes sociaux se mettant en place avec l’avènement de notre interglaciaire actuel, l’Holocène, il y a 12 à 10 000 ans.

Les sociétés "postglaciaires" de l'archipel sont, à ce titre, fort intéressantes, puisqu'elles fournissent une abondante documentation permettant d'envisager un scénario différent de celui généralement admis en Europe et en Méditerranée. En effet, si les sociétés du grand espace compris entre l’archipel des Ryūkyū et le nord de Hokkaidō finiront toutes par connaître, un jour, l’agriculture, c’est à des rythmes et selon des séquences parfois à l’inverse de celles du continent eurasiatique que ces transformations surviendront. Une belle occasion de se poser la question de l’universalité des mécanismes qui président au développement de la sédentarité, de certains éléments de culture matérielle comme la poterie, et à l’apparition de nouveaux systèmes économiques.

 

Par Laurent Nespoulous, Maître de Conférence à l’Institut National des Langues Orientales (INALCO)

 


Conférence proposée par la Société des Amis du MAN

Gratuite pour les adhérents à la SAMAN - 5 € pour les non-adhérents

Réservation : resa.saman@gmail.com