Les ors de l’âge du Bronze, dans le Nord

« Un trésor sous les patates » : les ors de l’âge du Bronze dans le Nord

 

Ce titre d’article paru dans La voix du Nord le 24 juin 2001 illustre l’importance des parures en or datées de la fin de l’âge du Bronze (vers 1200-1000 avant J.-C.) découvertes fortuitement à Balinghem et à Guînes (Pas-de-Calais).

 

En juin 2000, le MAN est averti par un musée de région, lui-même alerté par un tiers, que des lourds et beaux objets en or, sans doute gaulois, auraient été achetés à bas prix par quelqu’un de mal identifié et l’on pouvait craindre qu’ils ne soient fondus. Les vendeurs, une famille de Guînes, et
l’acquéreur, un antiquaire parisien, sont rapidement retrouvés.

 

Le musée obtint alors de voir la « ceinture », un torque décoré et un bracelet lisse. Très rapidement, l’acquéreur fait parvenir à la Direction des musées de France une demande de certificat d’exportation avec une valeur déclarée pour la « ceinture » cent fois supérieure au prix payé pour les trois pièces.

Le Journal officiel du 23 novembre 2000 officialise le refus de voir ces objets quitter la France.

En février 2001, 2 torques et 4 bracelets en or, découverts à Balinghem, sont signalés au MAN et directement achetés aux propriétaires moins de trois mois plus tard.

En juillet 2001, les vendeurs malheureux de Guînes retrouvent, en rangeant leur garage, 2 torques en or décorés, oubliés lors de la vente de juin 2000.

Bien conseillés par les vendeurs de Balinghem, ils contactent le MAN qui en devient acquéreur en octobre 2001, pour un prix cinq fois supérieur à celui des trois premières parures.

Ils font en outre appel à un cabinet d’avocats pour tenter d’obtenir un juste prix de leur bien vendu en 2000. L’État présente en novembre 2001 une offre d’achat à l’antiquaire qui la refuse en février 2002, entraînant le recours à deux experts, l’un désigné par l’État, l’autre par le propriétaire. Fondée sur le prix fixé par les experts en septembre, l’État fait, en décembre 2002, une seconde offre, acceptée en février 2003. Afin d’éviter un écart inacceptable entre le prix de 2003 et celui de 2000, un accord est signé entre les premiers propriétaires et l’antiquaire, accordant les deux tiers environ du montant de l’acquisition aux premiers propriétaires. En mai 2003, les musées nationaux valident l’acquisition de la « ceinture », du bracelet lisse et du torque décoré sortis de l’ombre trois ans plus tôt.

 

 

 

Leçons de cette aventure

Les ors de Guînes, trouvés au début des années 1980 dans de la terre de remblai, furent pris pour « de la ferraille », jetés au rebut ou utilisés comme jouets par les enfants. Vingt ans plus tard, un bijoutier est consulté, mais personne ne soupçonnant l’ancienneté et la rareté des pièces, la famille les vend au prix de l’or à un antiquaire. De même, les découvreurs du dépôt de Balinghem prirent pour une « poignée de cabas » le premier torque trouvé, en décembre 1999, dans leur potager et c’est l’accrochage par le motoculteur des 5 autres objets, trois mois plus tard, qui leur mit la puce à l’oreille.

Ces 2 acquisitions, faites en trois temps, illustrent le rôle des musées comme interlocuteurs privilégiés pour des découvreurs peu familiers de l’archéologie, des services régionaux d’archéologie (SRA) et du marché des antiquités. Parallèlement, la complémentarité de deux services de l’État, SRA et musée national, a permis une parfaite coordination des actions et une relation de proximité avec les découvreurs.

Enfin, la puissance publique a agi en gardant constamment à l’esprit qu’elle était non seulement redevable de l’utilisation de l’argent public – ce qui l’aurait empêchée d’acquérir la « ceinture » au prix exorbitant souhaité par l’antiquaire – mais qu’elle devait aussi affirmer un engagement moral qui excluait un écart considérable entre les prix payés aux différents propriétaires.

 

 

 

 

Présentation faite par :

Catherine Louboutin, adjoint au directeur, responsable de la Politique scientifique - Joëlle Brière, chargée de la gestion des collections du Néolithique et de l’âge du Bronze

 

Découvrez une sélection d'objets de nos collections de l'âge du Bronze