Toutes les actualités

Un arbre transformé en abri

L'action pour la biodiversité au domaine national

Un arbre transformé en abri

Un arbre transformé en abri

Un insecte à l'abri dans le chêne
Publié le 25 Novembre 2015
Lors de l'élagage des arbres du domaine, un des chênes a été transformé en nichoir pour la faune. Venez en apprendre plus sur les actions menées en faveur de la biodiversité dans le domaine national

La conservation du bois mort et la biodiversité?

Aujourd'hui, les vieux arbres ou les arbres morts ont tendance à être supprimé car le public les perçoit de façon négative mais c'est également perçu comme néfaste par les propriétaires d'espaces verts (risque potentiel pour la sécurité des usagers, perte financière). 

Pourtant, de nombreuses études démontrent bien l'importance que jouent ces arbres dans le développement et le maintien de la biodiversité faunistique et floristique. C'est pour cela qu'en 1993 l'importance du maintien de ces arbres pour le bien être de la biodiversité est inscrite dans les règles de gestions de l'Office National des Forêts.

Atouts pour la conservation:

- Les arbres sénescents (bois vieux ou mort toujours debout) peuvent abrités des espèces d'insectes xylophages (qui se nourrissent de bois). Elles jouent un rôle primordial dans la régénération naturelle des forêts (arbres semenciers) mais aussi dans la qualité des sols forestiers.

- Les arbres morts au sol jouent un rôle de support pour les espèces de champignons mais aussi pour les mousses. Ils peuvent également servir d'abris pour de petits mammifères accompagnant la décomposition.

- Les arbres sur pied peuvent abrités des espèces de champignons mais aussi des insectes saproxyliques qui permettent une bonne décomposition du bois et conduit ainsi à la création d'humus qui enrichit le sol. Les cavités selon leur hauteur peuvent servir d'habitat à de plus gros mammifères (chouette, chiroptères - chauve-souris, pic-vert, ...)

Que fait-on au domaine national ? 

Dans notre cas il s'agit devant nous d'un chêne pédonculé (Quercus pédonculata) présentant de nombreuses cavités. Il a été fortement élaguer pour ne plus présenter de risque d'effondrement.

Au lieu de l'abattre nous avons décidé de lui donner une seconde vie en laissant le fût debout ce qui à préservé l'habitat de nombreux insectes tels que le Capricorne du chêne "Cerambyx cerdo" (photo) qui se trouve être une espèce rare et protégée, mais aussi conservé des champignons et des bryophytes (les mousses).

Les cavités à son sommet permettront d'abriter certains mammifères.

Ceci est une démarche à la fois écologique mais aussi pédagogique qu'il est important de poursuivre pour contribuer au maintien de la biodiversité et qui s'inscrit dans la logique des autres démarches menées sur le Domaine National : apport de boyat de bois pour reconstitution d'un sol forestier, prairie fauchée, gestion de nichoires et de mangeoires pour les oiseaux et les insectes, lutte raisonnée avec des auxiliaires de culture et retrait d'insecticides, retrait d'engrais chimique au profit des engrais organiques ou des purins végétaux, ...

 

En savoir plus sur le domaine national