Toutes les actualités

Ludovic-Napoléon Lepic, peintre et archéologue sous Napoléon III

Du 16 décembre 2017 au 26 mars 2018

Ludovic-Napoléon Lepic, peintre et archéologue sous Napoléon III

Ludovic-Napoléon Lepic, peintre et archéologue sous Napoléon III

Publié le 16 Novembre 2017
Regards sur les collections du MAN

Regards sur les collections du MAN

 

 

Le 150e anniversaire de l’inauguration du musée des Antiquités celtiques et gallo-romaines (futur musée d’Archéologie nationale) le 12 mai 1867, alors que l’Exposition universelle bat son plein à Paris, est l’occasion d’évoquer une personnalité proche du cercle impérial.

 


Le vicomte Ludovic Lepic - Atelier Nadar Avant 1877

 

Ludovic Napoléon Lepic (Paris, 17 décembre 1839 – Paris, 27 octobre 1889), d’une famille de militaires bonapartistes, lui-même érudit, archéologue, collectionneur, expérimentateur, artiste, homme du monde, est l’un des très nombreux « correspondants » du Musée qui contribuèrent de multiples manières à son enrichissement et à son rayonnement, jusqu’à la première Guerre mondiale.

À travers son exemple, l’exposition se propose de faire découvrir les activités archéologiques habituelles des archéologues amateurs sous le Second Empire, époque où l’archéologie nationale est une discipline récente, non professionnalisée, sans réglementation. Ces activités comprennent souvent la fouille archéologique, la constitution d’une collection, l’appartenance plus ou moins active à une ou des sociétés savantes.

Lepic se distingue par sa qualité d’artiste précurseur. Graveur, peintre, illustrateur, il côtoie Monet, Bazille, Renoir dans l’atelier de Charles Gleyre et sera l’ami d’Édgar Degas. C’est surtout l’un des tous premiers peintres français de sujets préhistoriques (Mégacéros dans un marais, huile sur bois, 1869) et l’un des seuls, en France, à illustrer le thème alors très populaire des « cités lacustres », découvertes en Suisse vers 1850 (Village lacustre de Grésine, Lac du Bourget (Savoie), 1869).

Les coups de projecteur jetés sur quelques unes des multiples activités de Lepic, sous le Second Empire et peu après, éclairent son parcours personnel, mais aussi celui du musée de Saint-Germain naissant.

 

 

 

Commissariat
Hélène Chew, conservateur en chef du Patrimoine, chargée des collections de la Gaule romaine, musée d’Archéologie nationale.

 

Informations pratiques

Entrée libre tous les jours (sauf le mardi) de 10h à 17h

 

Renseignements au 01 34 51 65 36 ou sur reservation.man@gmx.fr